lundi 24 octobre 2016

FURY ROAD - THE CROW FISHERS


Tout d'abord, mettez ce morceau pour vous mettre dans l'ambiance...


...et attardons-nous un peu sur un plan du film, celui-ci :

40de815938bf9858fb5ff12f11518884.jpg


Nombreux sont les gens qui, à la sortie du film, se sont demandés qui étaient ces types, et ce qu'ils foutaient-là. A la base, leur rôle devait être beaucoup plus important mais, à force de réécritures, leur histoire a finalement totalement disparue.
Reste qu'on raconte que des scènes inédites avec ce qu'on appelle les "sky fishers", les "crow fishers", les "stilts"ou les "bog walkers" (respectivement, les "pêcheurs du ciel", les "pêcheurs de corbeaux", les "échassiers" ou les "arpenteurs de marécages") étaient dans le montage de Fury Road lorsque le film a été testé un an avant sa sortie. Ces personnages auraient existé le temps de quelques plans supplémentaires où on les aurait vu notamment pêcher. Mais là-dessus, rien n'est moins sûr. Et les sources vraiment fiables manquent.

Quoiqu'il en soit, pendant longtemps, ces personnages ont donc eu beaucoup plus d'importance. Ils étaient même là dès la première et très archaïque mouture du scénario... Celle dite de l'électro board, lorsque Miller et McCarthy ont posé les bases du film sur un tableau.

336105b402a101064085bc4a123ef0f8.png

17fcb29a8de71176339b3560c12ccd9b.gif

Ils étaient alors associés aux Vuvalinis, lorsque les Vuvalinis étaient un gang de vieilles qui volaient grâce à des gyrcoptères individuels.
Puis, ils ont lentement pris la forme qu'on leur connait dans le film...

extrait du story board de Mark Sexton :

03da13839c4096f6ff70f573e07985eb.png



Concept art de Paul Jeacock :

1d0703ea6a5dc326e11bc1242ec829a4.png

 Concept arts de chez WETA :

6bb66ab2ff97333d588bf73939fa46c6.png 

fc4188b09a77c9601dddd0564a03519a.png

En gros, les échasses modifient leurs formes, ils laissent tomber des filets entre leurs "jambes" pour capturer des oiseaux ou lancent des cerf volants fabriqués avec des oiseaux morts et des morceaux de bois desquels pendent des hameçons...
...d'où les expressions de "pêcheurs du ciel" ou de "pêcheurs de corbeaux"...

Deux autres concept-arts :

b34d758d6d2417a004260ffb79474d1a.png

7947cc4254c57f3550ff25eb9ad49dac.png


Alors, qui sont ces personnages ? Ce qui est amusant, c'est que malgré la relative importance qu'ils ont pu avoir à différentes étapes de la préproduction, les versions divergent un peu...

Tout commence en Novembre 2015, lorsque Miller explique au magazine Empire qu'il s'agit de "Vuvalinis laissés derrière". En gros, ce sont les membres du clan qui ont choisi de demeurer sur les restes de la "Green Place" plutôt que de fuir. Ce sont donc des femmes qui, pour se déplacer dans ce bourbier toxique, utilisent des échasses pour aller d'arbre en arbre. Leurs habits seraient faits de plumes de corbeaux et de morceaux de filets.
Pour Mark Sexton, le storyboarder, il s'agit également d'un groupe de femmes, les descendantes des Vuvalinis...

Mais suite à ça, un copain a discuté de ce sujet avec Colin Gibson (production designer) et, pour lui, ces "Pêcheurs de corbeaux" sont des restes de la société matriarcale des Vuvalini. Lorsque la "Green Place" était toujours verte, et dans l'idée de maintenir leur matriarchie, les Vuvalinis bannissaient tous les petits garçons qu'elles enfantaient dans les marécages ceinturant la Green Place et l'isolant du désert. Le "bog" était donc, pour lui, un endroit différent de ce qu'est devenu la Green Place. Lorsque ces garçons atteignaient la puberté, ils étaient alors visités par les Vuvalinis pour quelques célébrations familiales bizarres où il s'agissait de leur traire leur sperme (sperm milking) (!) Ils survivent donc en vivant sur des échasses au dessus de la vase contaminée, dans cette mangrove boueuse... Ainsi, d'après Colin Gibson, les "Crows" ne seraient pas que les oiseaux mais également le nom de la tribu composée de ces enfants mâles abandonnés par les Vuvalinis... Lorsque la Green Place est devenue empoisonnée, elles ont pris leurs filles et se sont sauvées, laissant ces gamins derrière.
Quoiqu'il en soit, cette version fait des Vuvalinis des personnages nettement moins sympathiques qu'elles n'apparaissent dans le film, même si le dialogue avec The Dag ironise quelque peu sur les Vuvalinis...
Keeper of the Seeds : You're having a baby?
The Dag : Warlord, Jr... It's gonna be so ugly.
Keeper of the Seeds : It could be a girl!
[pause]
The Dag : You kill people with that, do you?
Keeper of the Seeds : Killed everyone I've ever met out here. Headshots all of, snap! Right on the medulla.
The Dag : I thought some of you girls were above all that.

Bref, dans la version de Gibson, le destin de ces gamins exploités pour leur sperme et rejetés par les Vuvalinis semblent répondre à celui des 5 filles d'Immortan Joe... Ce parallèle entre les méthodes des Vuvalinis et de Joe (exploitation des gens, obsession de créer un nouveau monde, planter des graines au propre, au figuré...) pourrait presque renvoyer à celui qui existe entre Max et Entity dans Mad Max 3. La différence entre "un héros" et "un tyran" reposant sur l'idée que le tyran est souvent un héros qui a terminé son chemin. Pour Miller, Entity représente ce que Max serait devenu s'il était resté avec la "Grande Tribue du Nord" de Mad Max 2. Ce qui laisse peu d'espoir sur le monde d'après Immortan Joe...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire